Foule aux obsèques de trois Palestiniens

DIEGO G. MURUA (avec reuters)

— 

Les obsèques de trois Palestiniens, dont deux adolescents tués par l'armée israélienne, ont rassemblé jeudi des milliers de personnes à Anabta (Cisjordanie). La rive occidentale du Jourdain s'est embrasée ces derniers jours après la mort dans une prison israélienne d'un détenu palestinien atteint d'un cancer. Lors des violences qui ont suivi son décès, quatre jeunes Palestiniens ont lancé mercredi des engins incendiaires sur un barrage de Tsahal aux environs de Tulkarem, selon la version de Tsahal. Les soldats ont riposté, tuant deux d'entre eux.

Les autorités israéliennes, qui ont demandé aux responsables palestiniens d'encourager le retour au calme, ont écarté l'idée selon laquelle une troisième intifada (« soulèvement populaire ») couverait. Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré que le recours à la force meurtrière de la part d'Israël montrait que l'Etat hébreu voulait « provoquer le chaos » et éviter tout progrès vers un accord de paix.