La Chine annonce un cinquième décès dû à la grippe aviaine H7N9

avec AFP

— 

Deux nouveaux morts dû au virus de la grippe aviaire H7N9 ont été signalés jeudi par les autorités de Shanghai, portant à cinq le nombre de décès dû à cette nouvelle souche en Chine, qui a contaminé quatorze personnes au total, ont annoncé les médias officiels.
Deux nouveaux morts dû au virus de la grippe aviaire H7N9 ont été signalés jeudi par les autorités de Shanghai, portant à cinq le nombre de décès dû à cette nouvelle souche en Chine, qui a contaminé quatorze personnes au total, ont annoncé les médias officiels. — Wang Zhao AFP

Deux nouveaux morts dû au virus de la grippe aviaire H7N9 ont été signalés ce jeudi par les autorités de Shanghai, portant à cinq le nombre de décès dû à cette nouvelle souche en Chine, qui a contaminé quatorze personnes au total, ont annoncé les médias officiels.

Quatre des décès ont eu lieu dans la capitale commerciale tandis que l'autre a été signalé dans la province voisine du Zhejiang. Les autorités chinoises tentent de déterminer comment cette nouvelle variété de grippe aviaire peut contaminer les êtres humains tout en affirmant qu'il n'y a pas de preuve d'une transmission d'humain à humain.

Pas de pandémie possible

Les deux premiers décès ont eu lieu en février mais n'avaient pas été signalés aux autorités avant la fin mars. Selon les autorités, ce retard est du au fait que cela a pris du temps pour déterminer l'origine de la maladie. L'un des deux nouveaux décès est celui d'un homme de 48 ans, originaire de la province orientale du Jiangsu, qui transportait des poulets et des canards. L'identité du second mort n'a pas été révélée. Les deux hommes sont morts mercredi.

Selon les autorités, aucune des personnes qui étaient en contact étroit avec cet homme de 48 ans n'a montré des signes d'infection. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a écarté mercredi le risque d'une pandémie en l'absence de transmission d'homme à homme, contrairement au précédent virus le H5N1.