L'Iran exigeant sur le nucléaire avant les nouvelles négociations au Kazakhstan

avec AFP

— 

L'Iran a exigé jeudi que les grandes puissances reconnaissent son droit à l'enrichissement d'uranium et minimisé les chances d'une rencontre bilatérale avec les Etats-Unis à la veille de nouveaux pourparlers au Kazakhstan, qui s'annoncent difficiles.
L'Iran a exigé jeudi que les grandes puissances reconnaissent son droit à l'enrichissement d'uranium et minimisé les chances d'une rencontre bilatérale avec les Etats-Unis à la veille de nouveaux pourparlers au Kazakhstan, qui s'annoncent difficiles. — Stanislav Filippov AFP

L'Iran a exigé jeudi que les grandes puissances reconnaissent son droit à l'enrichissement d'uranium et minimisé les chances d'une rencontre bilatérale avec les Etats-Unis à la veille de nouveaux pourparlers au Kazakhstan, qui s'annoncent difficiles.

Les pays du groupe 5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU - Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine - plus l'Allemagne) et l'Iran doivent se retrouver vendredi à Almaty, la plus grande ville du Kazakhstan, où les pourparlers sur le programme nucléaire controversé de Téhéran avaient repris fin février après huit mois de suspension.

Arme atomique

Les déclarations iraniennes laissent présager des négociations difficiles entre les grandes puissances et l'Iran, sous le coup d'une série de sanctions de l'ONU en raison de son programme nucléaire.

Les puissances occidentales et Israël soupçonnent l'Iran de chercher à fabriquer l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran dément.