Des miliciens syriens formés en Iran à la guérilla

Avec Reuters

— 

Le gouvernement syrien envoie des membres de ses milices se former aux techniques de la guérilla dans une base secrète en Iran, afin de renforcer son armée affaiblie par deux années de combats et de défections. Quatre miliciens ont raconté à Reuters avoir suivi cet entraînement près de Téhéran et des opposants disent aussi avoir réuni des éléments sur cette filière.

«C'est une formation à la guérilla urbaine qui dure quinze jours. Les formateurs disent que c'est le même entraînement que celui des combattants du Hezbollah», raconte Samer, membre chrétien d'une milice pro-Assad qui combat dans la campagne autour de Homs, dans le centre de la Syrie.

Négations de l'Iran et de la Syrie

«On enseigne les éléments importants de la guérilla, comme différentes manières de tenir un fusil et de tirer, et les méthodes pour se préparer contre des attaques surprises.» Le chef des renseignements israéliens et un diplomate occidental estiment que l'Iran, principal soutien du régime de Bachar al Assad, contribue à l'entraînement d'au moins 50.000 miliciens et vise un objectif de 100.000, mais n'indiquent pas où se déroule cette formation.

Côté iranien, les responsables du gouvernement ont démenti à plusieurs reprises toute implication militaire dans le conflit syrien, affirmant ne fournir qu'une aide humanitaire et un soutien politique à Assad. Quant au gouvernement syrien, il dément lui aussi. «Nous formons nos propres forces spéciales pour ce type de combat. Depuis 2006, nous avons des unités formées à la guérilla. Pourquoi aurions-nous besoin d'envoyer des gens en Iran ?», dit-on de source proche des services de sécurité.