Un humoriste égyptien interrogé pour insultes à Morsi et à l'Islam

Avec Reuters

— 

Bassem Youssef, célèbre humoriste et imitateur égyptien, a été interrogé ce dimanche par un procureur sous l'accusation d'insultes au président Mohamed Morsi et à l'islam. Dans son émission télévisée diffusée chaque vendredi à une heure de grande écoute par une chaîne privée, Bassam Youssef fait rire les Egyptiens en imitant les hommes politiques, y compris le chef de l'Etat, qui est issu des Frères musulmans.

Le procureur général Talaat Ibrahim a ordonné samedi l'arrestation de Bassem Youssef, qui s'est présenté de lui-même au bureau du procureur afin d'éviter une interpellation. Après l'interrogatoire, il a été remis en liberté en échange du versement d'une caution de 15.000 livres (1.720 euros), a indiqué un responsable du bureau du procureur.

L'humoriste était arrivé coiffé d'un gigantesque chapeau, version grande taille de celui offert au président Morsi lorsqu'il reçut un diplôme d'honneur au début du mois au Pakistan. Bassem Youssef a déja porté ce couvre-chef lors de son émission, dans l'un des nombreux gags qu'il consacre au chef de l'Etat.

L'an dernier, il a tourné en dérision la propension de Mohamed Morsi à utiliser fréquemment le mot «amour» en chantant une chanson d'amour à l'adresse d'un oreiller rouge sur lequel était imprimée une photo du président.