L'armée nigériane dit avoir tué 14 membres de Boko Haram

Reuters

— 

L'armée nigériane annonce avoir tué dimanche 14 militants présumés de la secte islamiste Boko Haram lors d'un raid lancé à l'aube contre une maison de Kano, principale ville du nord du Nigeria. Un militaire a trouvé la mort dans l'opération, un autre a été grièvement blessé. Un activiste a été arrêté dans une voiture bourrée d'explosifs, a précisé un porte-parole des forces spéciales. Un témoin, qui a demandé à ne pas être identifié, a dit avoir vu une femme et un enfant parmi les victimes.

La secte Boko Haram, qui cherche à créer un Etat islamique au Nigeria, a intensifié sa lutte armée il y a deux ans, faisant des centaines de victimes. Le groupe islamiste nigérian a revendiqué le 25 février dernier l'enlèvement et la détention des trois adultes et quatre enfants d'une même famille française, enlevés au Cameroun et conduits ensuite au Nigeria.