Le pape François célèbre sa première messe de Pâques

RELIGION Il accordera ce dimanche sa bénédiction urbi et orbi en une soixantaine de langues...

avec AFP

— 

Le pape François, qui suscite toujours un élan d'enthousiasme parmi catholiques et non catholiques, célèbre dimanche sa première messe de Pâques et accordera sa bénédiction urbi et orbi (à la ville et au monde) en une soixantaine de langues de la loggia de la basilique Saint-Pierre.
Le pape François, qui suscite toujours un élan d'enthousiasme parmi catholiques et non catholiques, célèbre dimanche sa première messe de Pâques et accordera sa bénédiction urbi et orbi (à la ville et au monde) en une soixantaine de langues de la loggia de la basilique Saint-Pierre. — Alberto Pizzoli AFP

Le pape François célèbre dimanche sa première messe de Pâques et accordera sa bénédiction urbi et orbi (à la ville et au monde) en une soixantaine de langues de la loggia de la basilique Saint-Pierre.

Plus grande fête du calendrier chrétien célébrant la résurrection de Jésus, la cérémonie sur la place Saint-Pierre est suivie par des centaines de milliers de Romains et de fidèles de différents pays, et retransmise par les télévisions de nombreux pays. Sa bénédiction est particulièrement attendue. Il pourrait lancer des appels pour différentes crises dans le monde, comme le conflit en Syrie.

>> Santé, football... Cinq choses à savoir sur le pape François

François avait adressé samedi soir lors de la veillée pascale dans la basilique un appel chaleureux aux incrédules «loin de Dieu», en leur demandant de «s'interroger», de «faire un pas», d'«accepter de risquer», employant à dessein le tutoiement. L'ex-archevêque de Buenos Aires leur avait demandé d'«accepter Jésus ressuscité». «Accueille-le comme un ami, avec confiance», avait exhorté le premier pape jésuite et du continent américain. «Si jusqu'à présent tu as été loin de lui, fais un petit pas: il t'accueillera à bras ouverts. Si tu es indifférent, accepte de risquer: tu ne seras pas déçu. S'il te semble difficile de le suivre, n'aie pas peur, fais-lui confiance (...), il t'est proche, il te donnera la paix que tu cherches», avait-il ajouté, adoptant comme toujours depuis son élection le 13 mars un langage simple et direct.

Le pape, qui veut continuer à porter l'évangélisation dans l'Occident sécularisé comme au bout du monde, jusque «dans les périphéries existentielles» de la violence et de la souffrance, avait exhorté aussi à ne pas avoir peur «des surprises de Dieu».

Miséricorde

«Ne sommes-nous pas souvent fatigués, déçus, tristes? (...) Ne perdons pas confiance, ne nous résignons jamais: il n'y a pas de situations que Dieu ne puisse changer, il n'y a aucun péché qu'il ne puisse pardonner si nous nous ouvrons à lui», avait-il dit, mettant l'accent sur la miséricorde, qui, a-t-il confié, est l'aspect qui le frappe le plus du message chrétien.

Auparavant, Jorge Bergoglio, 76 ans, avait salué le rôle d'icône que joue le Saint-Suaire de Turin, dans un message vidéo à l'occasion de son «ostension» exceptionnelle d'une trentaine de minutes en mondiovision. C'était la première ostension depuis 1973 du tissu de lin à l'authenticité discutée, qui aurait enveloppé le corps crucifié du Christ. Et le pape argentin montrait ainsi son respect d'une forme de dévotion populaire. Le visage du suaire communique «une grande paix, c'est comme s'il laissait transparaître une énergie contenue mais puissante, comme s'il nous disait: "Aie confiance, ne perds pas l'espérance, la force de l'amour de Dieu, la force du ressuscité vainc tout"», avait-il observé. Il avait comparé le «visage défiguré» du Christ, imprimé sur le linceul, à ceux de «tant d'hommes et femmes blessés par une vie non respectueuse de leur dignité».

>> Le portrait du pape François, en images par ici

François avait repris une prière de Saint-François d'Assise, dont il a choisi le nom: «je fais mienne la prière que saint François d'Assise: Dieu Très-Haut et glorieux, viens éclairer les ténèbres de mon coeur; donne-moi une foi droite, une espérance solide et une parfaite charité». Une nouvelle fois, le pape insistait avec humilité sur son état de pécheur à l'égal de tous les hommes, en évoquant les «ténèbres de son coeur».

Le pape émérite Benoît XVI devrait célébrer Pâques dans le silence printanier du palais pontifical de Castel Gandolfo, près de Rome, et s'associer à la prière de son successeur.

Pâques est la fête de plus de 2 milliards de chrétiens. Elle est célébrée de la Terre Sainte à l'Irak et au Nigeria jusqu'aux Philippines et en Amérique Latine, parfois dans des conditions difficiles de menaces islamistes et de violences. «En tant que chrétien», le président Barack Obama a présenté samedi ses voeux pour Pâques et la Pâque juive à des millions d'Américains, les pressant de réfléchir sur les valeurs communes du pays et sur le «sacrifice incroyable que Jésus a fait pour chacun d'entre nous».