Mali: Ban Ki-moon souhaiterait transformer la Misma

Avec Reuters

— 

La Mission internationale de soutien au Mali (Misma) doit être convertie en une opération de maintien de la paix et secondée par une force combattante à même de faire face à la menace des mouvements islamistes, a recommandé mardi le secrétaire général de l'ONU.

Ce contingent africain doit prendre la relève des 4.000 militaires français qui ont chassé les djihadistes du nord du Mali et qui doivent commencer à quitter le pays fin avril. Dans un rapport remis au Conseil de sécurité, dont Reuters a pu prendre connaissance, Ban Ki-moon recommande donc qu'il soit converti en mission de maintien la paix et propose la création d'une «force parallèle» chargée des opérations militaires, dont la France fournirait les effectifs, selon des diplomates.

«Etant donné le niveau et la nature de la menace résiduelle à laquelle on peut s'attendre, ce serait une nécessité fondamentale qu'une force parallèle opère au Mali (et potentiellement dans la sous-région) aux côtés de la mission de l'Onu de façon à mener les combats majeurs et les opérations antiterroristes», écrit le secrétaire général.