Afrique du Sud: Le chef du Mend condamné à 24 ans de prison

Avec Reuters

— 

Henry Okah, chef présumé des rebelles nigérians du Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), a été condamné ce mardi à 24 ans de prison par un tribunal d'Afrique du Sud, où il vit depuis plusieurs années.

Il était jugé pour un double attentat à la voiture piégée qui a fait une dizaine de morts en 2010 à Abuja. La législation antiterroriste sud-africaine couvre les actes commis à l'étranger.

Henry Okah, qui a gagné l'Afrique du Sud après l'amnistie proposée en 2009 aux membres du Mend, dément avoir dirigé le mouvement armé et a parlé d'un «lynchage» judiciaire.

Au plus fort de la crise, les actes du Mend contre des sites pétroliers du delta du Niger entraînaient près d'un milliard de dollars (750 millions d'euros) de manque à gagner par mois, d'après la banque centrale nigériane.