Egypte: Report de l'audience sur la légalité des Frères musulmans

Avec Reuters

— 

Un tribunal égyptien a reporté au 23 avril une audience au cours de laquelle il doit juger de la légalité des Frères musulmans qui ont obtenu la semaine passée le statut d'organisation non-gouvernementale. Le tribunal a fait droit à la requête de la confrérie, dont est issu le président Mohamed Morsi, qui souhaitait plus de temps pour préparer ses arguments.

Plusieurs avocats avaient saisi la justice, affirmant que l'organisation était illégale en raison de sa dissolution en 1954 par les militaires alors au pouvoir en Egypte. La confrérie avait été contrainte de vivre dans la clandestinité, notamment pendant les trente années de présidence d'Hosni Moubarak, renversé en février 2011.

Quel que soit le jugement, les observateurs estiment qu'il est inconcevable que l'Etat prenne des mesures restrictives contre les Frères qui se trouvent désormais au centre du jeu politique égyptien. La confrérie, qui a rejeté l'argument de son illégalité, a toutefois pris les devants en obtenant un statut légal, celui d'ONG enregistrée auprès du ministère des Assurances et des Affaires sociales. Un comité de magistrats a publié cette semaine un rapport dans lequel ils soutiennent l'argument juridique d'une absence de statut légal de la confrérie.