Syrie: Un expert suédois pour enquêter sur des armes chimiques

Avec Reuters

— 

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a nommé ce mardi un scientifique suédois, Ake Sellström, à la tête d'une commission d'enquête sur le recours éventuel aux armes chimiques dans la guerre civile en Syrie.

«C'est un scientifique accompli avec une formation solide en matière de désarmement et de sécurité internationale», a déclaré le porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky. Ake Sellström a fait partie de l'équipe onusienne qui a enquêté sur et démantelé dans les années 1990 le programme d'armes chimiques et bactériologiques de l'Irak. Il était retourné en Irak en 2002 avec une commission d'enquête des Nations unies qui a conclu n'avoir pas trouvé la preuve de l'existence d'armes de destruction massive en Irak, argument avancé par le président américain George Bush pour justifier une intervention militaire, en 2003.

Le gouvernement du président Bachar al-Assad et l'opposition se sont mutuellement accusé d'avoir utilisé des armes chimiques dans le conflit syrien, qui dure depuis deux ans.