Pologne: Donald Tusk évoque un référendum sur l'euro

Avec Reuters

— 

Donald Tusk, Premier ministre polonais, a ouvert la voie ce mardi à la tenue d'un référendum sur l'entrée dans la zone euro de son pays, où les sondages d'opinion montrent qu'une majorité des habitants voteraient contre. Le chef du gouvernement avait jusqu'ici esquivé la question du référendum sur la monnaie unique, que les Polonais sont tenus d'adopter en vertu de leur appartenance à l'Union européenne. Mais il a fini par accepter un vote formel en échange de changements essentiels de la Constitution.

«Je serais en faveur d'un accord pour modifier la Constitution, avec la tenue d'un référendum sur l'entrée» dans la zone euro, a-t-il dit lors d'une conférence de presse. D'après de récentes études, une vaste majorité des Polonais, rebutés par la crise de la dette souveraine qui secoue depuis quatre ans la Grèce et l'Espagne notamment, sont hostiles à l'euro.

Le gouvernement Tusk détient une courte majorité au Parlement et aurait besoin du soutien du parti Droit et Justice (PiS, droite) pour obtenir une majorité des deux-tiers nécessaire à la Chambre basse pour amender la Loi fondamentale pour passer du zloty à l'euro. Le PiS s'est jusqu'ici prononcé contre l'adoption de l'euro sans consultation populaire.