Bozizé s'est réfugié au Cameroun

— 

Michel Djotodia (à g.) remplace le président Bozizé (à dr.), en fuite (archives).
Michel Djotodia (à g.) remplace le président Bozizé (à dr.), en fuite (archives). — Reuters

Un dirigeant rebelle du Séléka, Michel Djotodia, s'est proclamé chef de l'Etat par intérim en République centrafricaine après le renversement, dimanche, du président François Bozizé. Ce dernier s'est réfugié au Cameroun voisin. Les insurgés se sont engagés à maintenir dans ses fonctions le Premier ministre, Nicolas Tiangaye, et à remanier «légèrement» le gouvernement formé à la suite d'un accord de partage du pouvoir conclu en janvier à Libreville, au Gabon. Ils ont promis de tenir des élections «d'ici deux ou trois ans» pour rétablir un régime démocratique dans ce pays enclavé d'Afrique centrale.

Par ailleurs, deux ressortissants indiens sont morts, touchés dans des circonstances confuses par des tirs des forces françaises, à l'aéroport de Bangui, qu'elles contrôlent. La France a présenté ses condoléances à l'Inde.