Pyongyang agite la menace nucléaire

©2006 20 minutes

— 

Par un simple communiqué, publié hier, la Corée du Nord a semé un vent de panique. « La menace extrême des Etats-Unis de déclencher une guerre nucléaire, les sanctions et les pressions contraignent [la Corée du Nord] à procéder à un essai nucléaire, (...) en vue de renforcer notre pouvoir de dissuasion nucléaire », affirme le pays communiste, sans donner de date. Il s'était déclaré puissance atomique en février 2005, mais n'avait encore jamais réalisé d'essai nucléaire. Pour Londres, cet « acte extrêmement provocant » pourrait engendrer des « conséquences sérieuses ». La Corée du Sud a dénoncé « une menace pour la paix ». Tout comme le Japon, qui s'est dit prêt à prendre des mesures de rétorsion « sévères ». Moscou, au contraire, a appelé à une solution diplomatique et invité Pyongyang à contacter Washington.

La Corée du Nord a déjà tiré sept missiles en juillet et refuse de revenir à la table des négociations, visant à la faire renoncer aux armements nucléaires depuis 2003, tant que les sanctions américaines n'auront pas été levées. Celles-ci ont été imposées fin 2005 à des entités nord-coréennes accusées de blanchiment d'argent. Washington compte soumettre l'annonce nord-coréenne – une « menace inacceptable » – à l'ONU.

F. V. (avec AFP)

La Corée du Nord veut l'arme nucléaire depuis la guerre de Corée (1950-53), durant laquelle les Etats-Unis l'ont plusieurs fois menacée. Une paranoïa accrue par l'invasion de l'Irak.