Erdogan voit le début d'une ère nouvelle pour la Turquie

Reuters

— 

Les excuses présentées par Israël à Ankara pour la mort de neuf militants turcs pro-palestiniens en mai 2010 en mer Méditerranée montrent l'influence croissante de la Turquie dans la région, a déclaré samedi le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

«Nous entrons dans une ère nouvelle, pour la Turquie et pour la région», a dit Erdogan, qui prévoit de se rendre le mois prochain dans les territoires palestiniens - y compris dans la bande de Gaza. «Nous sommes au début d'un processus qui permettra à la Turquie d'avoir son mot à dire, qui lui rendra initiative et puissance, comme par le passé», a-t-il ajouté lors d'une réunion publique dans la ville d'Eskisehir, dans l'ouest du pays.

Vendredi, alors que le président américain Barack Obama achevait une visite en Israël, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a présenté ses excuses par téléphone à son homologue turc pour l'abordage du Mavi Marmara, bateau de la «Flottille de la liberté» qui voulait briser le blocus de Gaza en mai 2010. Les deux chefs de gouvernement se sont entendus pour normaliser les relations bilatérales.