Des procès contre Berlusconi retardés avant possible dépaysement

Avec Reuters

— 

L'ouverture de deux des procès en appel concernant Silvio Berlusconi va être retardée, la justice italienne ayant accepté d'étudier la demande de dépaysement des audiences de Milan à Brescia déposée par l'ancien président du Conseil, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Le «Cavaliere» est doit être jugé en appel à Milan dans deux procédures, l'une concernant des accusations de fraude fiscale, l'autre celle du «Rubygate», où il est accusé d'avoir eu des relations sexuelles tarifées avec une mineure.

Ses avocats estiment qu'il ne peut bénéficier de procès équitables dans la capitale lombarde en raison, accusent-ils, de la partialité des juges milanais. La Cour de cassation a accepté d'examiner la demande de transfert des deux procès à Brescia, dans le nord du pays.