Les rebelles centrafricains affrontent l'armée à 75 km de Bangui

Avec Reuters

— 

Les rebelles centrafricains du Séléka ont affronté l'armée gouvernementale à Damara, localité située à environ 75 km au nord de la capitale, Bangui, a annoncé vendredi la présidence. La veille, le Séléka, qui reproche au pouvoir de ne pas honorer ses engagements découlant de l'accord de paix de Libreville de janvier, avait annoncé qu'il rompait la trêve en estimant insuffisantes et trop tardives les concessions faites par le président François Bozizé.

«Les insurgés ont franchi la ligne rouge pour entrer dans Damara», a déclaré à Reuters le porte-parole du chef de l'Etat, Gaston Mackouzanbga, joint par téléphone. «Des affrontements ont eu lieu entre l'armée et les rebelles à Damara». L'an dernier, une force régionale d'interposition avait demandé au Séléka d'épargner Damara, considérée comme une «ligne rouge» à ne pas franchir. La rébellion avait alors menacé de marcher sur Bangui avant d'accepter, sous la médiation africaine, des négociations dans la capitale gabonaise.