Le chef de guerre congolais Bosco Ntaganda en route pour la CPI

Avec Reuters

— 

Le chef de guerre congolais Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, a quitté le Rwanda et est en route pour La Haye, a annoncé la Cour de La Haye dans un communiqué vendredi. La CPI précise qu'elle fixera bientôt la date de sa première audience pour confirmer son identité.

Bosco Ntaganda s'était réfugié lundi à l'ambassade des Etats-Unis à Kigali pour demander son transfert à La Haye. Un haut responsable diplomatique américain avait déclaré durant la semaine que les Etats-Unis s'efforçaient de le transférer rapidement de leur ambassade de Kigali vers la CPI.

Bosco Ntaganda commande l'une des factions du mouvement insurgé M23, qui a menacé à la fin de l'année dernière de marcher sur Kinshasa après avoir pris la ville de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). Il est recherché par la CPI pour le meurtre de civils lors d'une précédente insurrection. Ses liens avec le M23 bloquent les discussions de paix avec Kinshasa.