Un reporter hongrois taxé d'antisémitisme prié de rendre un prix

Avec Reuters

— 

Un membre du gouvernement hongrois a prié le journaliste Ferenc Szaniszlo, accusé par l'ambassadeur d'Israël à Budapest d'avoir tenu des propos antisémites, de rendre le prix qui lui a été remis la semaine dernière. Lors d'une émission diffusée en 2010 et reprise sur YouTube, il avait parlé de l'Etat d'Israël comme d'une création occidentale destinée à faire contre-poids aux pays arabes, mais appelée à perdre son importance une fois les réserves d'hydrocarbures de la région épuisées.

L'ambassadeur israélien Ilan Mor l'a accusé de «répandre des théories conspirationistes hostiles à Israël». Le journaliste, qui figure parmi les 200 lauréats du prix Tancsics remis à l'occasion de la fête nationale, assure quant à lui que ses propos n'avaient rien d'antisémite.

«J'ai d'abord voulu récompenser le travail qui vous avez accompli en tant que correspondant à l'étranger, dans l'ex-bloc soviétique et pendant la guerre des Balkans», dit le ministre des Ressources humaines Zoltan Balog dans une lettre adressée au reporter et publiée sur le site du ministère.

«Je n'ai été informé de vos propos de ces dernières années qu'après avoir pris la décision au sujet du prix», ajoute-t-il.