Le Conseil de sécurité vote pour la succession de Annan

©2006 20 minutes

— 

Un Sud-Coréen succédera-t-il à l'actuel secrétaire général de l'ONU, le Ghanéen Kofi Annan ? Ban Ki-moon, ministre sud- coréen des Affaires étrangères, devait être fixé hier sur ses chances de prendre ce poste, lors d'un nouveau vote blanc au Conseil de sécurité. Le scrutin à bulletin secret doit permettre de savoir s'il a le soutien des cinq membres permanents (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie), dotés du droit de veto. Si c'est le cas, Ban, 62 ans, devra être considéré comme vainqueur virtuel de la course à la succession de Kofi Annan, qui part fin décembre. Même si, estiment de nombreux diplomates, une surprise de dernière minute sous forme d'une nouvelle candidature ne peut être exclue.

Ban, qui mène sa campagne tambour battant depuis le début de l'année, fait d'ores et déjà figure de favori : il a largement remporté les trois premiers votes blancs organisés par le Conseil. Ce diplomate de carrière, à qui l'on prête un talent pour obtenir des compromis, a expliqué mercredi sa vision de l'ONU au xxie siècle, soulignant la nécessité de mener à son terme la réforme des Nations unies.