David Cameron contredit le pape argentin sur les Malouines

Avec Reuters

— 

David Cameron a affiché publiquement son désaccord avec le nouveau pape en déclarant ce vendredi que l'ancien archevêque de Buenos Aires avait eu tort d'accuser l'an dernier la Grande-Bretagne d'avoir «usurpé» à l'Argentine les îles Malouines.

>> Le nouveau pape en images, c'est par ici

Interrogé lors d'une conférence de presse en marge du Conseil européen de Bruxelles sur les déclarations du pape François, alors primat de l'Eglise d'Argentine, le Premier ministre britannique a répondu: «Avec tout le respect que je lui dois, je suis en désaccord avec lui.»

Îles riches en pétrole

Il a rappelé que la totalité, moins trois voix, des quelque 1.500 électeurs de cet archipel de l'Atlantique-Sud s'étaient prononcés le week-end dernier par référendum pour le maintien de ces îles riches en pétrole au sein du Royaume-Uni.

«La fumée blanche qui s'est élevée au-dessus des Falklands (terminologie utilisée par Londres pour désigner les Malouines, ndlr) ne faisait aucun doute», a ironisé David Cameron en faisant allusion aux fumées du conclave vaticanais. L'Argentine revendique de longue date la souveraineté de l'archipel des «Malvinas», situé à un demi-millier de kilomètres ses côtes.