François Hollande exclut la culture d'un accord de libre-échange Etats-Unis/Union européenne

Avec Reuters

— 

La France souhaite exclure le domaine culturel des négociations visant à trouver un accord de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis, a déclaré vendredi François Hollande. Le président français a également évoqué une nécessaire vigilance concernant les normes sanitaires, alors que l'Europe fait face au scandale de la présence de viande chevaline dans des plats cuisinés au boeuf.

Washington et Bruxelles s'apprêtent à entamer des négociations sur un accord de libre-échange qui couvrirait tous les secteurs, y compris l'agriculture. «Je suis pour qu'il y ait une négociation qui s'ouvre pour lutter contre un certain nombre de barrières douanières ou de freins aux échanges de façon à favoriser la croissance. Mais il doit y avoir des garanties par rapport à certains domaines», a déclaré François Hollande lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Le président a dit être «attentif» à la question des normes sanitaires «notamment dans cette période». Il a ensuite défendu «l'exception culturelle, et notamment des services audiovisuels». «Je veux que ces domaines soient exclus du champ de la négociation», a-t-il ajouté.

«L'exception culturelle» consiste à exclure ce domaine des traités internationaux, notamment commerciaux, afin que chaque Etat puisse soutenir et promouvoir ses propres artistes et véhicules culturels.