Le président taïwanais ira à la messe d'inauguration du pape

Avec Reuters

— 

Le président taïwanais, Ma Ying-jeou, assistera mardi à la messe d'inauguration du pape François, a annoncé vendredi le gouvernement de Taiwan, alors que Pékin a appelé le Vatican à rompre ses liens avec l'île.

Le Vatican est l'unique allié européen de Taiwan, que la Chine revendique comme l'une de ses provinces.

«Le Saint-Siège est notre allié diplomatique et le président enverra une délégation pour assister à la messe d'inauguration du nouveau pape,» a déclaré à la presse la vice-ministre taïwanaise des Affaires étrangères, Vanessa Shih.

À Pékin, Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a déclaré à propos de la visite du président taïwanais à Rome : «Nous espérons que Taïwan gardera à l'esprit l'intérêt général et oeuvrera avec la Chine pour le maintien de bonnes relations».

«Les relations entre la Chine et le Saint-Siège restent inchangées : nous espérons que le Vatican prendra des mesures concrètes pour améliorer nos relations et permettre un rapprochement», a-t-elle ajouté.
Pour la Chine, la rupture des liens entre le Saint-Siège et l'île de Taïwan est une condition préalable au développement de leurs relations.

Les huit à douze millions de catholiques chinois se partagent entre l'Association catholique patriotique inféodée au Parti communiste, qui a nommé des évêques sans l'approbation du Vatican, et une Eglise officieuse dont les membres se réunissent en privé.