L'Allemagne interdit trois groupes salafistes

Avec Reuters

— 

L'Allemagne a annoncé mercredi l'interdiction de trois groupes salafistes qui, selon le ministère de l'Intérieur, prônent le renversement de la démocratie et l'imposition de la charia, la loi coranique. Cette interdiction, qui s'applique avec effet immédiat dans les Länder de Hesse et de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, est la dernière mesure en date prise par les autorités allemandes qui ont renforcé la surveillance des groupes salafistes défendant une interprétation rigoriste des principes de l'islam.

Le ministère de l'Intérieur a interdit les groupes DawaFFM, Islamische Audios et An-Nussrah, une branche du groupe Millatu Ibrahim, déjà interdit en juin. Les domiciles d'une vingtaine de personnes ont été perquisitionnés et les biens des organisations ont été saisis.

   «Le salafisme, représenté par les associations qui ont été interdites aujourd'hui (mercredi), est incompatible avec notre ordre constitutionnel», dit dans un communiqué le ministre de l'Intérieur, Hans-Peter Friedrich. «(Ces groupes) ont pour but de changer notre société de manière agressive et belligérante, de remplacer la démocratie par un système salafiste et l'Etat de droit par la charia.» On estime à environ 4.000 le nombre de salafistes vivant en Allemagne, sur une communauté musulmane de l'ordre de quatre millions de personnes.