Réunis en conclave, les cardinaux ont commencé à élire un pape

RELIGION Le premier tour du scrutin n'a pas donné de résultat mardi soir...

A Rome, Anne-Laëtitia Béraud

— 

Le public, réuni place Saint-Pierre, a pu assister à la retransmission de la messe sur des écrans géants.
Le public, réuni place Saint-Pierre, a pu assister à la retransmission de la messe sur des écrans géants. — G. BORGIA / AP / SIPA

De notre envoyée spéciale à Rome

Les lourdes portes de la célèbre chapelle Sixtine, au Vatican, se sont refermées mardi sur les cardinaux électeurs. « Tout le monde dehors ! », a lancé en latin le maître des célébrations liturgiques pontificales, Guido Marini, avant que tous les non-électeurs ne quittent les lieux et laissent les cardinaux, désormais seuls maîtres dans la désignation du nouveau pape. Deviendra souverain pontife celui qui recevra la majorité des deux tiers des suffrages, soit 77 voix. En fin de matinée, tous les cardinaux ont assisté à une messe solennelle en la basilique Saint-Pierre de Rome. Le pape « émérite » Benoît XVI, qui a renoncé à son pontificat le 28 février, y a été longuement applaudi.

Le serment du secret

L'après-midi a été marqué par la procession des cardinaux vers la chapelle Sixtine, qui ont prêté le serment du secret avant de s'enfermer pour le vote. Sans favori (lire encadré), les prélats pourraient rester quelques heures de plus à voter. Mais tous sont unanimes : ils ne veulent pas d'un conclave « long ».

A l'extérieur, sous la pluie qui inondait la place Saint-Pierre, des milliers de pèlerins ont assisté, grâce aux grands panneaux vidéo déployés devant la basilique, aux retransmissions de la journée. Le temps tournant à l'orage, ils ont passé les deux heures de messe entre la place et les colonnes, protégeant mieux des intempéries.

■ Fumée noire

Le premier tour de scrutin, auquel ont participé les 115 cardinaux n'a pas abouti, mardi. Une fumée noire s'est échappée de la cheminée de la chapelle Sixtine vers 19 h 40, environ deux heures après le début du conclave.