Afghanistan: Visite surprise à Kaboul du nouveau responsable du Pentagone

© 2013 AFP
— 
Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, est arrivé vendredi à Kaboul pour son premier déplacement à l'étranger, neuf jours après sa prise de fonctions.
Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, est arrivé vendredi à Kaboul pour son premier déplacement à l'étranger, neuf jours après sa prise de fonctions. — Paul J. Richards AFP

Le nouveau secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, est arrivé ce vendredi à Kaboul pour son premier déplacement à l'étranger neuf jours après sa prise de fonctions.

Au cours de cette visite non annoncée qui doit durer plusieurs jours, le ministre américain doit rencontrer des militaires américains déployés en Afghanistan et s'entretenir avec plusieurs responsables afghans, dont le président Hamid Karzaï. L'avion de Chuck Hagel a atterri vers 20h35 locale (17h05 heure française). Il s'agit du premier déplacement d'un chef du Pentagone en Afghanistan depuis que le président Barack Obama a annoncé que le contingent américain serait divisé par deux d'ici février 2014.

66.000 militaires américains toujours sur place

Quelque 66.000 militaires américains sont actuellement déployés dans le pays, aux côtés de 37.000 soldats de la coalition internationale dirigée par l'Otan et de 352.000 soldats et policiers afghans. Le but de la visite du responsable américain est notamment de «mieux comprendre où nous en sommes en Afghanistan. J'ai besoin de mieux comprendre comment ça se passe, j'ai besoin de discuter, d'écouter nos commandants sur le terrain», a confié Chuck Hagel aux journalistes qui l'accompagnent, avant son arrivée dans la capitale afghane.

Son déplacement vise également à préparer une «transition responsable» de la sécurité aux forces afghanes, qui doivent en assurer la responsabilité sur l'ensemble du territoire à partir du printemps. La coalition internationale passera alors à une mission d'entraînement et d'assistance aux forces afghanes avant que la mission de combat de l'Otan ne se termine fin 2014.

«La transition doit être menée correctement, en partenariat avec les Afghans et les alliés», a rappelé Chuck Hagel, selon qui il s'agit d' «un enjeu important». L'ancien sénateur du Nebraska s'était déjà rendu à quatre reprises en Afghanistan dans le cadre de ses fonctions parlementaires. Sa dernière visite remontait à l'été 2008, qu'il avait effectué en compagnie de celui qui n'était alors que le sénateur Barack Obama.