Espoir d'échange humanitaire en Colombie

©2006 20 minutes

— 

Un pas vers la libération des otages en Colombie. Le président, Alvaro Uribe, a accepté de démilitariser deux municipalités du sud-ouest du pays, à la demande des guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farcs-marxistes). Un échange humanitaire entre guérilleros emprisonnés et otages des Farc doit y être négocié. Florida et Pradera (département du Valle del Cauca) seront ainsi déclarées « zone de rencontre » pendant quarante-cinq jours.

Les Farc réclament la libération de 500 guérilleros contre celle de 58 otages, des personnalités politiques et militaires dont trois Américains et Ingrid Betancourt, ex-candidate à la présidentielle enlevée en février 2002.

La guérilla marxiste, la plus importante du pays avec quelque 17 000 combattants, négocie depuis quatre ans via les médias et l'opinion publique avec le président colombien, Alvaro Uribe, réélu le 28 mai.