Naples perd sa Cité des Sciences dans un gigantesque incendie

VIDEO Le centre scientifique de la ville a été détruit, la piste criminelle est privilégiée...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Capture d'écran sur l'incendie qui a ravagé la Cité des Sciences à Naples (Italie) le 4 mars 2013.
Capture d'écran sur l'incendie qui a ravagé la Cité des Sciences à Naples (Italie) le 4 mars 2013. — Capture d'écran 20 Minutes

Naples sous le choc. La ville du sud de l’Italie a perdu, lundi soir, sa Cité des Sciences, qui a été totalement ravagée par un incendie, rapporte le Corriere della Sera. Ne restent que les murs de ce centre scientifique situé sur le front de mer de Naples, qui rassemblait un musée interactif ouvert en 2001, un centre de congrès, un centre de formation et une pépinière d’entreprises. Le sinistre n’a pas fait de victimes. 160 employés de cette «cité» se retrouvent ce mardi sans emploi.

Si l’origine de l’incendie est encore inconnue, le maire de la ville, Luigi De Magistris, a dénoncé un acte criminel, déclarant: «Il me semble que derrière les flammes, il y a une main criminelle (…) Maintenant, nous devons totalement nous fier à la justice pour mener une enquête qui soit la plus poussée possible.» Le maire a lancé sur Twitter une phrase choc, affirmant que «Naples est attaquée».

L’Union européenne va assurer le co-financement de la reconstruction du musée, a annoncé le commissaire européen aux politiques régionales, Johannes Hahn, cité par Il Fatto. Le commissaire allemand a exprimé «(s)a profonde douleur pour l’incendie de la Cité des Sciences». Il a ajouté qu’«il dépend de la (région) Campanie et des autorités de Naples d’évaluer quand et comment le musée pourra être reconstruit (…) mais la Commission est prête à assurer le cofinancement du projet».