Des trafiquants russes présumés libérés sous caution au Nigeria

Avec Reuters

— 

Quinze marins russes soupçonnés d'avoir acheminé illégalement des armes au Nigeria ont été libérés sous caution lundi dans l'attente de leur comparution devant la justice début avril. Les autorités nigérianes avaient intercepté leur navire et arrêté les membres de l'équipage le 23 octobre, après avoir découvert à bord plusieurs armes à feu et près de 8.500 balles.

Les marins russes avaient plaidé non coupable et l'armateur Moran Security Group, à qui appartient le navire, a déclaré qu'il avait l'autorisation de transporter des armes et a jugé les accusations sans fondement. La caution a été fixée à 500.000 dollars et les marins n'ont pas le droit de quitter le Nigeria, a dit à Reuters leur avocat, Chukwuwike Okafor.

Le Nigeria sert parfois de pays de transit pour expédier des armes vers d'autres pays d'Afrique de l'ouest. En 2010, un lot de lance-roquettes, des grenades et d'autres explosifs en provenance d'Iran avaient été saisis à Lagos, provoquant un incident diplomatique entre les deux pays.