Italie: Les médias relaient peu le racisme contre Balotelli

Avec Reuters

— 

Les chants racistes dirigés contre l'attaquant du Milan AC Mario Balotelli ont été peu évoqués ce lundi par les médias italiens, qui préfèrent se concentrer sur sa performance lors de son premier derby milanais face à l'Inter, son ancienne équipe. Le joueur a fait signe aux supporters de l'Inter de se taire quand certains d'entre eux ont imité des cris de singe et brandi des bananes gonflables dimanche dans le stade de San Siro.

Leurs détracteurs accusent les autorités du football italien de ne pas prendre suffisamment de mesures pour lutter contre le racisme dans les stades, dont «Super Mario», le plus célèbre joueur noir du pays, est la principale victime. Le transfert de l'ancien attaquant de Manchester City à Milan en janvier a été vu par certains commentateurs comme un moyen d'augmenter la popularité du club de Silvio Berlusconi dans l'optique de son retour sur la scène politique.