Syrie: Damas se dit «prêt au dialogue avec tous ceux» qui le veulent

© 2013 AFP

— 

De son côté, M. Lavrov a déclaré qu'il n'y avait en Syrie "aucune" autre solution "acceptable" qu'un "règlement politique par un dialogue entre le gouvernement et l'opposition", mettant en garde contre les conséquences d'une poursuite du conflit qui a fait, selon l'ONU, 70.000 morts en bientôt deux ans.
De son côté, M. Lavrov a déclaré qu'il n'y avait en Syrie "aucune" autre solution "acceptable" qu'un "règlement politique par un dialogue entre le gouvernement et l'opposition", mettant en garde contre les conséquences d'une poursuite du conflit qui a fait, selon l'ONU, 70.000 morts en bientôt deux ans. — Yuri Kadobnov AFP

Le régime du président syrien Bachar al-Assad est prêt à dialoguer avec toutes les parties, y compris les groupes armés, a déclaré ce lundi le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem lors d'une rencontre à Moscou avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

«Nous sommes prêts au dialogue avec tous ceux qui veulent le dialogue, y compris les groupes armés», a déclaré M. Mouallem au début de ses entretiens avec M. Lavrov. Le ministre russe a lui déclaré qu'un règlement politique inter-syrien était la seule solution «acceptable» et que la poursuite de l'effusion de sang pourrait entraîner «l'effondrement» de l'Etat.