Benoît XVI et l'islam : du discours théologique à la polémique

— 

Le discours prononcé par le pape Benoît XVI lors de son voyage en Allemagne a provoqué la controverse la plus violente depuis le début de son pontificat en avril 2005.

- 12 sept: Benoît XVI évoque à l'université de Ratisbonne un dialogue du XIVe siècle entre un Persan musulman érudit et l'empereur byzantin Manuel II Paléologue (1350-1425) où ce dernier se montre sévère pour l'islam.

- 14 sept: un responsable musulman turc dénonce les paroles "haineuses et hostiles" du pape et remet en cause sa visite prévue en Turquie fin novembre.
Le porte-parole du Vatican indique que Benoît XVI respecte l'islam mais qu'il a à coeur de "rejeter les motivations religieuses de la violence".

- 15 sept: le parlement pakistanais demande au pape de "retirer ses propos".

- 16 sept: le cheikh d'al-Azhar, la plus haute institution de l'islam sunnite dans le monde, estime que les propos du pape traduisent "une ignorance de l'islam".
Un groupe armé irakien, Jaïech al-Moudjahidine, menace de frapper Rome et le Vatican.
Le roi Mohammed VI du Maroc rappelle son ambassadeur au Vatican pour consultations.
Au Vatican, le Secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone affirme que Benoît XVI est "absolument désolé que certains passages de son discours aient pu paraître offensants pour la sensibilité des croyants musulmans".
Cinq églises sont la cible d'attaques dans les territoires palestiniens.

- 17 sept: le pape déclare pour la première fois publiquement, lors de l'Angélus, qu'il est "vivement attristé par les réactions suscitées" par des propos qui n'exprimait "en aucune manière (sa) pensée personnelle".
Une religieuse italienne est tuée par des hommes armés devant un hôpital de Mogadiscio, en Somalie.
Deux églises sont endommagées dans le nord de la Cisjordanie.

- 18 sept: des effigies du pape sont brûlées, à Bassorah (sud de l'Irak) et dans le Cachemire pakistanais.
Dans un communiqué sur internet, la branche irakienne d'Al-Qaïda promet de "conquérir Rome".

- 20 sept: le pape Benoît XVI exprime son "profond respect pour les musulmans" et regrette que ses propos "aient été malheureusement l'objet d'un malentendu".

- 22 sept: le Vatican annonce que le pape recevra les ambassadeurs des pays musulmans en poste au Vatican.
De nouvelles manifestations ont lieu, rassemblant des milliers de partisans du Hamas en Cisjordanie et quelques centaines d'islamistes dans des grandes villes pakistanaises.