Tony Blair rechigne à laisser son fauteuil

©2006 20 minutes

— 

Le Premier ministre britannique n'est visiblement pas décidé à faciliter la tâche de son successeur. Refusant toujours de donner une date précise pour son départ, Tony Blair rechigne désormais à évoquer le nom de son dauphin. Alors qu'il a toujours été entendu pour les travaillistes britanniques que Gordon Brown, chancelier de l'Echiquier (ministre des Finances), récupérerait le fauteuil de Blair, ce dernier n'a pas voulu lui apporter un clair soutien, hier, à l'ouverture du congrès du New Labour. Interrogé par la BBC, Blair a répondu : « Brown a très bien servi le pays et le parti. » Mais, en dépit des sollicitations, il n'a pas réitéré ses déclarations antérieures selon lesquelles il ferait un « excellent Premier ministre ».