Un chef de parti démissionne après avoir menti sur son CV

Avec Reuters

— 

Le chef d'«Agir pour arrêter le déclin», un petit parti italien favorable aux milieux d'affaires, a démissionné mercredi de son poste de président après avoir reconnu avoir falsifié son curriculum vitae.

Devant les caméras de télévision, Oscar Giannino a admis qu'il ne possédait ni le master dont il se prévalait ni deux autres diplômes qui apparaissent dans ses biographies sur internet. Il reste en revanche tête de liste de son parti pour les élections législatives des 24 et 25 février, le délai étant trop court pour qu'il se retire.

«Fare per fermare il declino» était crédité de 1,7% des voix dans le dernier sondage paru avant l'interdiction de publication des enquêtes d'opinion entrée en vigueur deux semaines avant le scrutin.