Russie: Impliqué dans un scandale, un député proche de Poutine démissionne

Avec Reuters

— 

Un allié politique du président Vladimir Poutine a démissionné ce mercredi du parlement russe en raison de sa mise en cause dans un scandale immobilier. Vladimir Pekhtine, qui avait déjà démissionné de la commission d'éthique du parlement, dément être le propriétaire d'un bien immobilier à l'étranger, malgré les documents diffusés par des blogueurs, sur lesquels apparaît son nom en liaison avec une propriété d'un montant de deux millions de dollars en Floride.

Ces accusations entachent l'image de Vladimir Poutine de son parti Russie unie, que représentait Vladimir Pekhtine à la Douma d'Etat (chambre basse du parlement). C'est aussi, fait rare, une victoire pour les militants qui s'efforcent de faire connaître sur internet les affaires de corruption touchant de hauts responsables.

Biens aux Etats-Unis

Devant la Douma, Pekhtine, âgé de 52 ans, a assuré que les appartements en question en Floride ne lui appartenaient pas mais étaient la propriété de son fils Alexeï, et que le moment était venu pour lui de se défendre d'accusations susceptibles de nuire à Russie unie.

On ignore si Vladimir Poutine a joué un rôle dans la démission de Pekhtine, décision que le Kremlin a rapidement saluée. La loi n'interdit pas à des responsables de posséder des propriétés à l'étranger, mais les détracteurs de Pekhtine soulignent qu'il n'a pas cru bon de signaler ses biens en Floride dans la déclaration de patrimoine qu'il avait rédigée pour la Douma d'Etat.