Enlèvement de sept Français au Cameroun: Les adultes auraient été séparés des enfants

MONDE Ils auraient bien été emmenés au Nigeria...

C.C. avec Reuters

— 

Entrée du parc national de Waza, au Cameroun, en octobre 2008.
Entrée du parc national de Waza, au Cameroun, en octobre 2008. — M.PREEL / AFP

La famille française enlevée mardi au Cameroun aurait été séparée en deux groupes par leurs ravisseurs nigérians, les trois adultes d'un côté et les quatre enfants de l'autre, selon la télévision camerounaise, qui cite des témoins sur place. L'armée camerounaise a déployé des soldats dans la région.

Les autorités nigérianes ont officieusement confirmé que les otages se trouveraient sur leur territoire. Une hypothèse mise en avant par le gouvernement français mardi. François Hollande a précisé en marge d'une visite en Grèce qu'ils avaient été enlevés «par un groupe terroriste que nous connaissons et qui est au Nigeria».

La piste Boko Haram

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a aussi insisté sur la piste nigériane. «Tout nous permet de penser que c'est probablement cette secte, Boko Haram», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Paris avec le Premier ministre malien Diango Cissoko.

Une cellule de crise a été ouverte au sein du groupe GDF-Suez dont l'un des otages est un collaborateur expatrié à Yaoundé, la capitale du Cameroun, selon I-Télé. GDF-Suez développe un projet de liquéfaction de gaz naturel dans le sud du pays.