Viande de cheval: Les Pays-Bas lancent une enquête criminelle

Avec Reuters

— 

Le ministère public néerlandais a annoncé ce vendredi l'ouverture d'une enquête criminelle sur une entreprise du sud du pays soupçonnée d'avoir attribué volontairement le label «boeuf» à des produits contenant de la viande de cheval. Des produits vendus sous la dénomination «boeuf» et identifiés comme contenant de la viande de cheval ont déjà donné lieu à des rappels dans trois supermarchés néerlandais.

Le parquet a indiqué dans un communiqué que l'autorité néerlandaise chargée de la sécurité alimentaire avait lancé une enquête sur une entreprise située dans la province du Brabant-Septentrional, sans préciser son nom. Des échantillons des produits incriminés ont été confisqués et les enquêteurs ont également procédé à des fouilles dans une maison. La société visée est soupçonnée de contrefaçon, fraude et blanchiment d'argent, précise le communiqué.

«Il semblerait que l'entreprise ait transformé des carcasses de cheval venues d'Irlande et les ait mélangées avec du boeuf. On ignore s'il y a un lien avec les hamburgers au cheval récemment trouvés en Irlande et avec les plats surgelés au Royaume-Uni», ajoute le communiqué. Les enquêteurs néerlandais tentent de déterminer dans quels pays la viande incriminée a pu être exportée. Le scandale sur la viande de cheval, qui a provoqué le rappel de nombreux produits et affecté la confiance faite à l'industrie alimentaire européenne, est apparu début février après la découverte en Irlande de viande de cheval dans des produits "au boeuf". (