Sénégal: Deux Africains suspectés de liens terroristes arrêtés

Avec Reuters

— 

Un Mauritanien et un Malien soupçonnés d'appartenance à une organisation terroriste islamiste ont été arrêtés au Sénégal, a annoncé vendredi le gouvernement sénégalais sur fond de guerre au Mali voisin. Un conseiller du ministère de la Justice, Macoumba Mbodj, a précisé que les deux suspects avaient été arrêtés cette semaine par la gendarmerie de Velingara, dans le sud-est du pays. «Ils sont en détention pour complot criminel en lien avec des organisations terroristes, dont le but est de nuire à la situation militaire du pays et à ses intérêts économiques», a-t-il déclaré.

L'enquête se poursuit, a-t-il dit sans préciser si le suspect originaire de Mauritanie appartenait à Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et s'il cherchait à recruter des hommes pour combattre au Mali, comme le disent des médias sénégalais. Le Sénégal, qui a envoyé un contingent de plusieurs centaines de soldats rejoindre la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), la force de la Cédéao engagée sous mandat de l'Onu, a renforcé son dispositif de sécurité sur sa frontière avec le Mali, dans le sud-est du pays.

L'armée française, qui opère depuis le 11 janvier au Mali, a bloqué la progression d'islamistes armés vers Bamako puis leur a repris le nord du pays. Paris souhaite retirer progressivement ses troupes, éventuellement dès mars, et les voir remplacées par une force de maintien de la paix avec mandat de l'Onu.