De nouvelles traces de viande de cheval détectées au Royaume-Uni

Avec Reuters

— 

Le groupe Compass, leader mondial de la restauration collective, et l'entreprise Whitbread, le plus important groupe hôtelier de Grande-Bretagne, ont annoncé ce vendredi avoir découvert de l'ADN équin dans les produits qu'ils vendaient sous la dénomination de «boeuf».

Compass sert environ quatre milliards de repas chaque année. Le groupe dit avoir vendu des sandwichs au boeuf distribués par l'entreprise irlandaise Rangeland Foods dans un petit nombre de sites en Irlande et Irlande du Nord. Les tests auxquels a procédé Compass ont révélé que ces produits contenaient «une faible quantité d'ADN de cheval». Ils ont été retirés de la circulation, a précisé le groupe. Whitbread, propriétaire de Costa Coffee, des chaînes de restaurants Beefeater et Brewers Fayre et de la chaîne d'hôtels Premier Inn, a de son côté dit que de la viande de boeuf et des lasagnes avaient été testés positifs à l'ADN de cheval, et retirées de la circulation.

Les résultats d'une étude publiés vendredi par l'Agence britannique de sécurité alimentaire (FSA) révèlent que sur 2.501 produits testés, 29 étaient positifs à une présence de viande de cheval supérieure à 1%. La liste des produits positifs a été rendue publique et les mesures appropriées ont été prises, ajoute la FSA. Le scandale, qui a provoqué le rappel de nombreux produits et affecté la confiance faite à l'industrie alimentaire européenne, est apparu début février après la découverte en Irlande de viande de cheval dans des produits «au boeuf».