Afrique du Sud: La police interpelle 46 personnes sur un chantier

Avec Reuters

— 

La police sud-africaine a déclaré ce vendredi avoir arrêté 46 ouvriers qui manifestaient sur le chantier de la future centrale thermique Medupi, dans le nord du pays, un nouveau coup dur pour le projet dont la construction a été suspendue il y a un mois. Le fournisseur public d'électricité Eskom a indiqué que ces retards constituaient une "menace matérielle" pour la centrale, censée commencer à produire de l'électricité avant la fin de l'année.

«Ils étaient impliqués dans des violences publiques, bloquant les routes et incendiant des voitures. Il y a eu 46 arrestations la nuit dernière», a expliqué à Reuters Simon Mpembe, le commissaire de police de la province de Limpopo, dans le nord du pays.

Les conflits sociaux sont une préoccupation majeure pour les investisseurs en Afrique du Sud. Une série de grèves sauvages l'an dernier ont ébranlé le secteur minier, et plus de 50 personnes y ont perdu la vie.