Californie: Le corps carbonisé est bien celui de l'ex-policier traqué

ETATS-UNIS Christopher Dorner a été formellement identifié par le médecin légiste...

P.B. avec Reuters

— 

Photos fournies par la police de Los Angeles le 7 février 2013 de Christopher Dorner, ancien officier soupçonné d'avoir tué trois personnes en Californie.
Photos fournies par la police de Los Angeles le 7 février 2013 de Christopher Dorner, ancien officier soupçonné d'avoir tué trois personnes en Californie. — R.BRECK/AFP

La cavale meurtrière de Christopher Dorner s'est donc bien achevée, mardi, dans les flammes du chalet dans lequel il était assiégé. Jeudi, les autorités ont annoncé que les restes carbonisés retrouvés deux jours plus tôt étaient bien ceux de l'ex-policier recherché pour un quadruple meurtre. Le médecin légiste l'a identifié par son dossier dentaire.

La cause de la mort n'a pas été précisée. Pendant le siège, les policiers avaient expliqué avoir entendu une détonation de pistolet. Il est possible que Dorner, entouré par les flammes, se soit suicidé plutôt que de se rendre.

Incendie involontaire, jure la police

Si l'affaire est close, il reste de nombreuses zones d'ombre. Mercredi, la police a reconnu avoir tiré des grenades lacrymogènes explosives mais affirme n'avoir pas mis le feu volontairement à la maison de bois.

Christopher Dorner est tenu pour responsable de la mort de quatre personnes, dont un shérif adjoint abattu mardi, au dernier jour de son équipée meurtrière.

Cet homme de 33 ans, ancien de l'US Navy, voulait se venger d'avoir été chassé en 2008 des rangs de la police de Los Angeles (LAPD) en s'en prenant aux policiers qu'il jugeait responsables de sa disgrâce et à des membres de leurs familles. Ses supérieurs l'avaient remercié pour faux témoignage. Mais dans un manifeste publié en ligne, il dénonce des violences dont il avait été témoin et affirme que la police a voulu étouffer l'affaire. Le patron du LAPD a promis qu'il se pencherait sur ce point.