La coalition au pouvoir au Monténégro se fissure

Avec Reuters

— 

Le Parti social-démocrate (SDP), membre de la coalition au pouvoir au Monténégro, s'est rallié jeudi à l'opposition qui a décidé de saisir la Cour constitutionnelle pour contester la candidature du président Filip Vujanovic à un nouveau mandat.

«Vujanovic a déjà été président pendant dix ans (...) et, en vertu de la Constitution, il n'a pas le droit d'en accomplir un troisième», a déclaré à la presse Borislav Banovic, figure du SDP.

Deux mandats maximum

La coalition reconduite en octobre semblait jusqu'ici relativement épargnée par les dissensions. L'opposition estime que la Constitution interdit au chef de l'Etat de briguer un nouveau mandat de cinq ans le 7 avril.

Pour le Parti démocratique des socialistes (DPS) dont Vujanovic est issu, tout comme le Premier ministre Milo Djukanovic, la règle des deux mandats maximums ne s'applique pas à lui puisque le président n'a accompli qu'un mandat entier depuis la partition de 2006 avec la Serbie.

La Cour constitutionnelle, que l'opposition juge à la solde du pouvoir, doit se prononcer dans les deux jours.