Maldives: L'ex-président Nasheed ne risque plus d'être arrêté

Avec Reuters

— 

L'ancien président des Maldives Mohamed Nasheed, qui s'est réfugié mercredi à l'ambassade d'Inde à Malé par crainte d'être arrêté, ne risque plus de l'être, a indiqué le gouvernement ce jeudi.

«Le mandat d'arrêt contre Nasheed a expiré, il ne sera pas arrêté», a déclaré Imad Masood, porte-parole du président Mohamed Waheed Hassan. «Le tribunal va maintenant annoncer une nouvelle date pour les auditions et Nasheed pourra comparaître sans être en état d'arrestation», a-t-il ajouté.

L'ancien président de cet archipel de l'océan Indien encourt trois ans de prison ou d'exil pour son rôle supposé dans l'enlèvement d'un juge qui aurait été commis lors des derniers jours qu'il avait passés à la tête de l'Etat. Premier président démocratiquement élu du pays, il a quitté le pouvoir il y a un an dans des circonstances troubles et après ce qu'il prétend avoir été un coup d'État.