Chasse à l'homme aux Etats-Unis: La police nie avoir volontairement mis le feu au chalet

ENQUÊTE n corps a été retrouvé dans le chalet calciné. Selon toutes probabilités, il s'agirait de ceux de l'ex-policier traqué depuis six jours en Californie pour une série de meurtres, Christopher Dorner...

B.D. avec agences

— 

. Dorner avait été repéré mardi midi après avoir volé un véhicule et avait été aussitôt pris en chasse par la police. Après avoir abandonné le véhicule, il s'était barricadé dans un chalet, qui a pris feu après un assaut des forces de l'ordre.
. Dorner avait été repéré mardi midi après avoir volé un véhicule et avait été aussitôt pris en chasse par la police. Après avoir abandonné le véhicule, il s'était barricadé dans un chalet, qui a pris feu après un assaut des forces de l'ordre. — David Mcnew afp.com

Dernière info (jeudi, 2h45): La police dit avoir tiré des grenades lacrymo explosives avec l'intention de «faire sortir» Dorner mais jure ne pas avoir volontairement mis le feu au chalet. Le corps de l'ex-policier n'a pas encore été identifié.

L'ancien policier Christopher Dorner, soupçonné d'avoir tué trois personnes et poursuivi depuis plusieurs jours, a échangé mardi des coups de feu avec la police du comté de San Bernardino, avant que le chalet dans lequel il était retranché ne soit dévoré par les flammes. Mercredi aux premières heures, des restes humains ont été retrouvés dans ce chalet situé dans des montagnes au nord-est de Los Angeles, selon les autorités. Ils ont été prélevés par la police pour être analysés.

>> Revivez notre live de la journée par ici

Le sheriff a indiqué ce mercredi que des restes calcinés avaient bien été découverts dans les décombres du chalet près de la station de ski de Big Bear, à deux heures de Los Angeles, où l'ex-policier traqué depuis six jours en Californie pour une série de meurtres, Christopher Dorner, s'était barricadé, cependant, la police de Los Angeles (LAPD) se montre prudente quant à leur identification.

En fin d'après-midi, le journal britannique The Telegraph a mis en ligne un enregistrement de la radio californienne KCal 9 présenté comme une conversation entre policiers pendant l'attaque de la cabine. On y entent un homme hurler «Brûle cette maison». Dans un autre enregistrement, posté sur YouTube, des personnes disent «On y va, on suit le plan avec l'incendie.»

L'identification du corp «pourrait prendre des jours» 

Mardi, la police locale avait dit être sûre d'avoir vu le fugitif entrer dans ce chalet, dont il ne reste que quelques décombres et qui était entouré par des policiers, ce qui limite le risque de fuite. Il faudra cependant attendre quelques heures, le temps que les policiers procèdent à des analyses, pour avoir la certitude que les restes sont bien ceux de l'ex-policier. «Récupérer des corps dans des bâtiments incendiés est difficile» et identifier les restes «pourrait prendre des jours voire des semaines (...) en fonction de l'état du corps», a précisé Andrew Smith.

Christopher Dorner s'était barricadé mardi dans ce chalet, après avoir été repéré par la police à la mi-journée. Christopher Dorner a échangé des coups de feu avec la police du comté de San Bernardino. Quelque 200 officiers avaient encerclé le chalet, qui a pris feu après une intervention des forces spéciales. Un officier de police, blessé lors de la fusillade, a dû être évacué par hélicoptère.

La plus vaste chasse à l'homme de l'histoire de la région

Cette fusillade intervenait au sixième jour d'une traque retransmise à la télévision et que le chef de la police de Los Angeles, Charlie Beck, a qualifiée de plus vaste chasse à l'homme dans l'histoire de la région. Christopher Dorner aurait voulu se venger d'une exclusion de la police de Los Angeles (LAPD) en attaquant des policiers ou des membres de leurs familles.

La semaine dernière, il avait publié sur sa page Facebook un manifeste dans lequel il prévoyait de se venger en menant une Jguerre non-conventionnelle et asymétrique» contre les policiers que l'ancien officier de la Navy tenait pour responsable de son exclusion du LAPD en 2008. Jeudi dernier, Dorner aurait tendu une embuscade à deux policiers arrêtés à un feu rouge, à Riverside, à environ 100 km à l'est de Los Angeles. L'un des deux policiers a été tué, l'autre blessé.

lus tôt dans la journée, il aurait blessé un policier dans les environs de Corona lors d'un échange de tir. Mercredi, enfin, il a été suspecté du meurtre d'un officier de sécurité d'un campus universitaire, et de sa fiancée, la fille d'un ancien capitaine du LAPD, mis en cause par Dorner dans son manifeste.