Bush en appelle aux «peuples»

©2006 20 minutes

— 

« Liberté » et « démocratie ». C'est avec ces mots qui lui sont chers que George Bush s'est adressé hier à la tribune de l'ONU, aux « peuples » du Moyen-Orient. Interpellant les habitants de l'Irak, l'Egypte, la Syrie... et bien sûr l'Iran. A ces derniers, faisant part de son admiration pour leur culture millénaire, il a lancé : «Vous méritez d'avoir la chance de décider de votre avenir. Le principal obstacle, c'est que vos dirigeants ont décidé (...) de se doter d'armes nucléaires ». Bush a ensuite haussé le ton à propos du Darfour. Rappelant que cette province soudanaise est victime d'un génocide, il a estimé que « la crédibilité de l'ONU » était en jeu si des casques bleus n'y étaient pas envoyés. Une fermeté à laquelle Jacques Chirac a fait écho, juste après, affirmant qu'« un crime conre l'humanité se prépare au Darfour ».