Les Etats-Unis ont une base de drones secrète en Arabie saoudite

Avec Reuters

— 

Les Etats-Unis disposent depuis deux ans d'une base secrète en Arabie saoudite qu'ils utilisent pour leurs raids de drones dans la région, rapporte mercredi le Washington Post. Le quotidien explique qu'à la demande de la Maison blanche, l'information partagée depuis plus d'un an par plusieurs médias avait été jusque-là été tenue secrète, mais ajoute avoir appris qu'un autre organe de presse s'apprêtait à la publier, d'où sa décision de la révéler.

Cette information, que la CIA n'a pas voulu commenter, est rendue publique alors que John Brennan, conseiller de la Maison blanche pour l'antiterrorisme, doit passer jeudi devant le Sénat son audition de confirmation pour le poste de directeur de la CIA. Selon le New York Times, John Brennan a été en liaison étroite avec l'Arabie saoudite pour obtenir le feu vert à l'établissement de cette base de drones clandestine.

Note confidentielle

L'un des raids menés à partir de cette installation a été fatal au chef d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) Anouar al Aoulaki en 2011. Une note confidentielle du département de la Justice publiée mardi par la chaîne NBC a relancé le débat sur l'utilisation des drones et devrait être débattue lors de l'audition de Brennan.

Cette note justifie légalement les frappes de drones visant un ressortissant américain si ce dernier a été «récemment» impliqué dans des «activités» représentant une menace potentielle et si rien ne suggère qu'il a renoncé à ses projets.