Selon la Syrie, le raid israélien visait un centre de recherches

Avec Reuters

— 

La télévision publique syrienne a déclaré mercredi soir que le raid mené à l'aube par l'aviation israélienne avait pour cible un centre de recherches dans la province de Damas, qui jouxte en partie le Liban. De sources régionales contactées par Reuters, on indiquait dans la journée que les avions israéliens ont bombardé un convoi routier à la frontière entre la Syrie et le Liban. Selon un diplomate occidental, la cible était un camion transportant des armes. Sa cargaison ne comprenait probablement pas d'armes chimiques, a-t-il ajouté.

Une source au sein de la rébellion syrienne contre le président Bachar al Assad a déclaré qu'une frappe aérienne avait détruit à l'aube (5h30 à Paris) un convoi sur une route montagneuse à environ cinq km au sud du point où l'autoroute Damas-Beyrouth franchit la frontière. La cargaison comprenait probablement des missiles antiaériens et antichars sophistiqués, a-t-on ajouté de même source. Le gouvernement israélien a refusé de s'exprimer sur le sujet.