Des législatives serrées en Suède pourraient marquer l'alternance

©2006 20 minutes

— 

Qui défendra désormais le célèbre modèle suédois de l'Etat-providence ? Pour la première fois depuis douze ans, le pouvoir pourrait changer de main dimanche en Suède. Selon les derniers sondages, l'opposition de centre-droit pourrait en effet remporter les élections législatives et déloger les sociaux-démocrates. « La bataille de dimanche oppose un ambitieux leader (Fredrik Reinfeldt, chef de l'alliance de quatre partis de droite) à un leader qui détient le pouvoir depuis très longtemps (le Premier ministre sortant Göran Persson) », résume le quotidien Dagens Nyheter. Reinfeldt a su prendre l'avantage en se déclarant lui-même défenseur du modèle suédois et en appelant à donner davantage de moyens financiers pour les écoles, la santé ou encore l'aide à la petite enfance et aux personnes âgées. Il a aussi fait du chômage le thème phare de sa campagne : si le taux officiel est de 6 %, des experts affirment que ce chiffre s'élève en fait à 20 %.