Deux navires russes vont acheminer des munitions en Syrie

Reuters

— 

Deux navires russes, en route pour des manoeuvres navales au large de la Syrie, récupèrent des munitions sur leur chemin pour les livrer dans le port syrien de Tartous, rapportent jeudi des agences de presse.

La Russie est le principal allié du président syrien Bachar al Assad depuis le début du soulèvement en mars 2011, qui s'est peu à peu transformé en guerre civile.

La Russie dispose d'un site de maintenance à Tartous, au bord de la Méditerranée, qui constitue sa seule base militaire à l'étranger hors de l'ancienne Union soviétique.

Une escale sur la mer Noire

Une source à l'état major général russe a déclaré à l'agence Itar-Tass que le Kaliningrad avait fait escale dans le port russe de Novorossiisk, sur la mer Noire, pour récupérer des munitions. Un autre navire de débarquement, l'"Alexandre Chabaline", y est attendu pour les mêmes raisons.

La destination des armes n'est toutefois pas très claire.

«Il est possible que les navires livrent un certain type de munitions pour les Syriens (ou bien) qu'ils les transportent pour la (base navale) russe», souligne Andreï Frolov, expert naval pour le cercle de réflexion militaire CAST basé à Moscou.

Aucun commentaire côté russe


«(Si c'est pour les Syriens), c'est sans doute quelque chose qui n'est pas neuf. Mais cela pourrait être des pièces pour des systèmes d'armes. Il est possible qu'ils livrent des munitions d'un certain type qui ont été réparées en Russie.»

Le ministère russe de la Défense s'est refusé à tout commentaire.

Selon Itar-Tass, qui cite une source militaire anonyme, les deux navires vont rejoindre au moins sept autres bâtiments au large de la Syrie pour ce que le ministère de la Défense a qualifié de plus importantes manoeuvres navales depuis des décennies.

Selon Andreï Frolov, l'ampleur des manoeuvres vise apparemment à marquer l'intérêt de la Russie pour la Syrie.

La Russie, qui a bloqué trois résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu visant à faire pression sur la Syrie pur faire cesser les violences, a livré pour près d'un milliard de dollars (750 millions d'euros) d'armes à la Syrie en 2011.

Selon CAST, la Syrie ne devait envoyer que 500 millions de dollars l'an dernier.