Le gouvernement algérien reconnaît que des otages ont été tués

Reuters

— 

Les autorités algériennes ont annoncé ce jeudi que l'opération des forces spéciales contre les preneurs d'otages d'In Amenas était toujours en cours et qu'un nombre indéterminé d'otages ont été tués, rapporte l'agence de presse officielle APS. Dans son premier commentaire officiel de la journée, le ministre de la Communication, Mohamed Saïd, a dit que de nombreux djihadistes avaient été tués et que les efforts déployés pour libérer les otages étrangers se poursuivaient.

Il a reconnu qu'il y avait eu toutefois «plusieurs morts et blessés» parmi les otages. Selon le ministre, l'opération militaire a été lancée à la suite de l'échec de pourparlers noués avec les ravisseurs en vue d'obtenir la libération des otages. 

>>Suivez notre article en direct sur la prise d'otages en Algérie par ici